on novembre 06, 2014

 

(BELOEIL, le lundi 27 octobre 2014) – Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a procédé mercredi dernier au dépôt d’une pétition sur le thème de la fixation des pensions alimentaires à l’Assemblée nationale. Monsieur Tommy Boisvert, l’initiateur de cette pétition, était présent afin d’assister au dépôt de celle-ci.

L’origine de la pétition

Cette pétition a été initiée par Monsieur Tommy Boisvert, un résidant de la circonscription de Borduas. La pétition qui était en ligne sur le site de l’Assemblée nationale du 10 juillet au 10 octobre a recueilli 1928 signatures.

Rencontre de Tommy Boisvert avec la ministre de la Justice

Simon Jolin-Barrette a également profité de la présence de Tommy Boisvert à l’Assemblée nationale pour lui permettre de rencontrer la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. Ce dernier a ainsi été en mesure de lui exposer sa situation et les points qui sont, selon lui, à revoir dans le modèle de fixation des pensions alimentaires pour enfants et au niveau de l’accessibilité à la justice pour les gens qui choisissent de se représenter seuls, sans avocat, devant les tribunaux.

Les étapes à venir

Au cours des prochaines semaines, la Commission des institutions pourra décider de se saisir de l’étude de la pétition. Par ailleurs, le gouvernement devra répondre officiellement aux pétitionnaires au courant des prochaines semaines.

-30-

Source :

Michael Grenier

Attaché de presse du député de Borduas

Bureau : 450-464-5505

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour consulter la pétition en intégrale, visitez-le :

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-4771/index.html


 

on septembre 26, 2014

 

« On demande au ministre de faire preuve de flexibilité dans le dépôt de son projet de loi et au niveau des amendements qu'il va présenter »

- Simon Jolin-Barrette

(BELOEIL, le 25 septembre 2014) – Mardi dernier, lors du débat sur l’adoption du principe du projet de loi n°3, Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal, le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette a pris position sur le sujet lors d’une intervention à l’Assemblée nationale.

Le député de Borduas estime qu’une intervention est nécessaire afin d’assurer la pérennité des régimes de retraite municipaux et l’équité intergénérationnelle. Il est également d’avis que les paramètres fixés par ce projet de loi, dans sa forme actuelle, sont trop restrictifs et que le gouvernement doit favoriser davantage la négociation. « Il faut que les décisions difficiles soient prises, et c'est pour ça que le projet de loi sur les régimes de retraite est pertinent. Cependant, ça doit se faire de pair avec les employés de la fonction publique municipale afin de s'assurer qu'ils puissent être partie prenante. D’ailleurs, les fonctionnaires municipaux constituent la force vive de l'administration publique québécoise. Il faut donc trouver des solutions ensemble », a déclaré Simon Jolin-Barrette.

Il estime également que le projet de loi qui est présenté est un projet de loi mur à mur qui ne fait pas toutes les distinctions requises et qui s’imposent pour les 170 régimes de retraite. « Mon parti est en faveur du principe de ce projet de loi. Cependant, il y a des nuances importantes à apporter, et on ne les fait pas toujours, les nuances. On demande au ministre de faire preuve de flexibilité dans le dépôt de son projet de loi et au niveau des amendements qu'il va présenter », ajoute Simon Jolin-Barrette.

Ce dernier est d’avis que c’est la négociation, l'écoute et l'ouverture envers les différents partis qui vont permettre de déboucher sur un consensus social. « L'objectif final, c'est de s'assurer que les citoyens québécois puissent avoir une marge de manœuvre financière, puissent avoir de l'argent dans leurs poches et puissent évoluer de façon à ce qu'ils soient capables de payer l'épicerie et l'hypothèque de la maison ».

-30-

Source : Michael Grenier
Attaché de presse du député de Borduas
Bureau : 450-464-5505
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


 

 

on septembre 08, 2014

(BELOEIL, le 8 septembre 2014) – Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a assisté le samedi 6 septembre dernier à la célébration du 200e anniversaire de naissance de George-Étienne Cartier. La cérémonie, organisée par la Société historique et culturelle de Saint-Antoine-sur-Richelieu, se tenait à la Maison de la culture de Saint-Antoine-sur-Richelieu.

Quelques dizaines de personnes étaient présentes sur place afin de se remémorer quelques-uns des faits marquants de la vie de Georges-Étienne Cartier, originaire de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Ce dernier s’est notamment illustré lors de la victoire des Patriotes à Saint-Denis en 1837 et en participant activement aux démarches qui ont mené à la création de la Confédération canadienne en 1867.

« George-Étienne Cartier est un homme qui a défendu tout au long de sa vie les intérêts du peuple canadien-français, notamment en participant à la lutte des Patriotes pour l’obtention d’un gouvernement responsable, et par la suite, à la préservation et à la protection des compétences du Québec à l’intérieur de la nouvelle Confédération canadienne. Il a été pendant longtemps la voix des Canadiens français » a déclaré Simon-Jolin Barrette lors de son discours.

Le député de Borduas se dit également très heureux d’avoir eu la chance d’appuyer l’initiative de La Société historique et culturelle de Saint-Antoine-sur-Richelieu qui distribuera gratuitement à toute la population de la municipalité un bulletin spécial sur la vie George-Étienne Cartier. Ce cahier est aussi disponible à la Maison de la culture de Saint-Antoine-sur-Richelieu.

-30-

Source : Michael Grenier
Attaché de presse du député de Borduas
Bureau : 450-464-5505
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

on septembre 03, 2014

(BELOEIL, le 3 septembre 2014) – Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, condamne et qualifie de « honteux » le double vol de bronze qui a été commis dernièrement à Saint-Charles-sur-le-Richelieu.

Rappelons qu’entre le 17 et le 25 août, des pièces de bronze ont été volées sur le monument intitulé Gloire aux Patriotes situé au Parc des Patriotes, de même qu’une plaque de bronze avec les noms des Patriotes qui ont été enterrés dans la municipalité. Cette dernière était située sur la devanture de l’église de Saint-Charles-sur-Richelieu.

« Ces gestes sont tout à fait déplorables. J’ai beaucoup de difficulté à concevoir que des individus puissent s’attaquer à des monuments historiques érigés en l’honneur de nos ancêtres qui se sont battus pour nos droits. C’est non seulement une perte pour les gens de notre communauté, mais pour les Québécois en général. C’est une partie de notre histoire qui a été volée » déclare Monsieur Jolin-Barrette.

Ce dernier juge également qu’il va falloir évaluer la possibilité de mieux protéger les monuments historiques de l’ensemble du Québec puisque les vols de métaux sont de plus en plus fréquents depuis quelques années.

-30-

Source : Michael Grenier
Attaché de presse du député de Borduas
Bureau : 450-464-5505
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

on août 21, 2014

BELOEIL, LE 21 AOÛT 2014 – Fidèle à son engagement, le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a récemment emménagé dans la circonscription. Lors des élections provinciales d’avril dernier, il s’était engagé à revenir s’installer dans la circonscription si les électeurs et électrices de Borduas lui accordaient leur confiance.

L’importance de bien connaître sa circonscription 

Ayant grandi dans la région, Simon Jolin-Barrette connaît déjà bien la circonscription. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’a incité à se présenter dans Borduas à titre de candidat pour la Coalition Avenir Québec lors des dernières élections. « Je trouve important qu’un député connaisse la circonscription dans laquelle il œuvre. D’y habiter va également me permettre d’être plus près des gens et de défendre avec vigueur les intérêts et préoccupations des citoyens que je représente ».

Lors de la dernière campagne, un retour dans La Vallée du Richelieu faisait partie des engagements électoraux de Monsieur Jolin-Barrette. « Je suis très heureux d’être de retour dans la région, d’autant plus que nous vivons assurément dans l’un des plus beaux coins du Québec. C’est pour moi un honneur de représenter les citoyens de Borduas à l’Assemblée nationale. » ajoute-t-il.

-30-

Source : Michael Grenier
Attaché de presse du député de Borduas
Bureau : 450-464-5505
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

on août 13, 2014

«Une nouvelle école primaire est requise pour le secteur de Mont-Saint-Hilaire»
-Simon Jolin-Barrette

(BELOEIL, le 24 juillet 2014) – Le député de la circonscription de Borduas, M. Simon Jolin-Barrette souhaite qu’une nouvelle école primaire soit construite dans le secteur de Mont-Saint-Hilaire, et ce, dans les meilleurs délais, afin de répondre à la croissance démographique et au déficit de locaux auquel les écoles primaires de la municipalité sont confrontées.  À cet effet, le député de Borduas appuie le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) qui en juin dernier a réitéré, au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, sa demande pour la construction d’une nouvelle école pour le secteur de Mont-Saint-Hilaire.

Le député de Borduas a écrit personnellement au ministre de l’Éducation, du Loisir, et du Sport, M. Yves Bolduc, afin de le sensibiliser à la situation vécue par les élèves, les parents, et les directions d’école en lien avec l’absence d’infrastructures scolaires suffisantes pour répondre aux besoins de la communauté et des conséquences importantes qui en résultent, notamment quant au déplacement de plusieurs dizaines d’élèves vers des établissements scolaires situés dans d’autres municipalités.

«Il nous apparaît impérieux que les directions des écoles primaires de Mont-Saint-Hilaire puissent répondre favorablement aux demandes des familles qui se sont établies dans cette municipalité, afin que leurs enfants puissent fréquenter une école à proximité de leur domicile. Il est inacceptable que l’offre de service et les activités proposées aux élèves soient diminuées en raison de l’absence d’infrastructures adéquates » a déclaré le député de Borduas.

Le député de Borduas est d’avis que la construction d’une nouvelle école primaire est nécessaire et urgente afin de permettre à tous les élèves de ce secteur de disposer de locaux adaptés en lien avec la matière enseignée, d’avoir accès à des plateaux sportifs disponibles pour favoriser la pratique du sport et l’intégration de saines habitudes de vie et de diminuer la distance de transport entre le domicile des élèves et leur école.

-30-

Renseignements :
Élyse Pepin-Laporte
Attachée politique du député de Borduas
450-464-5505
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.