École primaire dans le Village de la Gare: la nouvelle confirmée

on août 24, 2017

 ANNONCE COLE

Heureux de voir que leurs efforts et que la mobilisation citoyenne aient porté fruit, le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette (à gauche) et le maire de Mont-Saint-Hilaire (à droite) étaient tous deux présents lors de l'annonce officielle dans les bureaux de la Commission scolaire des Patriotes.


 

(Beloeil, le 24 août 2017) Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, et le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, étaient présents hier lorsque la Commission scolaire des Patriotes a confirmé avoir l’aval du ministère de l’Éducation pour entreprendre la construction d’une école primaire dans le secteur du Village de la Gare. Cette annonce satisfait grandement les deux élus qui travaillaient ce dossier depuis plusieurs années déjà.

Bien que le cabinet du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, ait confirmé l’information au député Simon Jolin-Barrette le 15 juin dernier, ce n’est qu’aujourd’hui que la nouvelle a été rendue publique par la Commission scolaire des Patriotes et par le gouvernement du Québec: une école primaire sera construite dans le secteur du Village de la Gare à Mont-Saint-Hilaire. « Dès mon entrée en poste en 2014, j’ai entrepris des démarches auprès de Yves Bolduc, ministre de l’Éducation de l’époque, afin de lui expliquer la nécessité pour le Village de la Gare d’obtenir sa propre école de quartier », se souvient le député de Borduas. Cela ne l’a pas empêché de présenter plus tard le dossier à François Blais, puis à Sébastien Proulx, tour à tour ministres de l’Éducation. Il a d’ailleurs rencontré ce dernier en compagnie du maire et du directeur général de la ville pour lui exposer la problématique. D’autres initiatives avaient aussi été mises de l’avant, dont une marche citoyenne ainsi qu’une pétition qui avait été déposée à l’Assemblée nationale. « Aujourd’hui, c’est officiel: ces efforts concertés ont porté fruit », ajoute monsieur Jolin-Barrette.

Le député, tout comme le maire, se dit heureux de savoir que moins d’élèves seront déplacés et que moins de fratries seront séparées dans les écoles de la ville. « C’est un projet extrêmement important pour Mont-Saint-Hilaire. Plusieurs jeunes familles s’installent dans ce secteur de la ville. Elles s’attendent à ce que les enfants puissent fréquenter une école dans leur quartier, explique Yves Corriveau, maire de la ville. Nous croyions tellement à ce projet que la Ville avait acquis le terrain avoisinant le parc de la Rocque dans le but de l’offrir à la Commission scolaire pour la construction de l’école. »

La Commission scolaire des Patriotes a annoncé la construction d’une école comprenant deux classes de niveau préscolaire et douze classes de niveau primaire, pour une capacité d’accueil d’environ 250 élèves. Les travaux devraient débuter à l’été 2018 et l’école devrait être prête pour la rentrée 2019.