août 29, 2014

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, s'entretient avec l'animatrice Marie-Ève Gaudreau lors de son passage à l'émission Rencontres. Cette entrevue a été diffusée le 19 août 2014 sur TVR9 Beloeil.

Visualiser l'entrevue

 


 

août 29, 2014

Entre le 17 et le 25 août, deux pièces de bronze ont été volées sur le monument intitulé Gloire aux Patriotes situé au Parc des Patriotes, de même qu'une plaque de bronze avec les noms des Patriotes qui ont été enterrés dans la municipalité.

M. Jolin-Barrette envisage d'accentuer les mesures de sécurité afin de mieux protéger les monuments historiques de l'ensemble du Québec puisque les vols de métaux sont de plus en plus fréquents depuis quelques années.

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, condamne le double vol d'antiquités patrimoniales qui a été commis dernièrement à Saint-Charles-sur-Richelieu.

Écoutez sa réaction ici.

 

 

Source: Élisabeth Gosselin
2014-09-04

Photo: © Gracieuseté
Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette.


 

août 18, 2014

MONT-SAINT-HILAIRE. Le député provincial de Borduas souhaite qu'une école primaire soit construite dans les plus brefs délais à Mont-Saint-Hilaire.

Pour Simon Jolin-Barrette, un nouvel établissement scolaire est « nécessaire et urgent » pour répondre à la croissance démographique et au manque de locaux des écoles primaires de la municipalité.

Le député caquiste appuie ainsi le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes qui, en juin dernier, a réitéré une demande auprès du ministère de l'Éducation pour l'aménagement de nouvelles classes dans le secteur de Mont-Saint-Hilaire.

« Il nous apparaît impérieux que les directions des écoles primaires de Mont-Saint-Hilaire puissent répondre favorablement aux demandes des familles qui se sont établies dans cette municipalité, afin que leurs enfants puissent fréquenter une école à proximité de leur domicile », estime M. Jolin-Barrette.

Il est inacceptable que l’offre de service et les activités proposées aux élèves soient diminuées en raison de l’absence d’infrastructures adéquates. Simon Jolin-Barrette

Ce dernier indique avoir écrit personnellement au ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, pour « le sensibiliser à la situation ». Plusieurs dizaines d’enfants de Mont-Saint-Hilaire doivent se rendre dans des établissements scolaires situés dans d’autres municipalités, rappelle-t-il.

Selon lui, tous les élèves de ce secteur doivent « disposer de locaux adaptés en lien avec la matière enseignée, avoir accès à des plateaux sportifs pour favoriser la pratique du sport et l’intégration de saines habitudes de vie et être en mesure de diminuer la distance de transport ».


Source: Maxime Labrie
01 août 2014

Photo: © Gracieuseté
Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette.


 

août 13, 2014

Quarante-six-mille dollars de plus par année dans les poches des députés de l’Assemblée nationale, c’est ce que propose un rapport appuyé par le premier ministre Philippe Couillard la semaine dernière. Simon Jolin-Barrette, député de Borduas, se dit contre une hausse des salaires en période d’austérité.


 

août 12, 2014

Le député de la circonscription de Borduas, M. Simon Jolin-Barrette souhaite qu’une nouvelle école primaire soit construite dans le secteur de Mont-Saint-Hilaire, et ce, dans les meilleurs délais, afin de répondre à la croissance démographique et au déficit de locaux auquel les écoles primaires de la municipalité sont confrontées.  À cet effet, le député de Borduas appuie le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) qui en juin dernier a réitéré, au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport,  sa demande pour la construction d’une nouvelle école pour le secteur de Mont-Saint-Hilaire.

Le député de Borduas a écrit personnellement au ministre de l’Éducation, du Loisir, et du Sport, M. Yves Bolduc, afin de le sensibiliser à la situation vécue par les élèves, les parents, et les directions d’école en lien avec l’absence d’infrastructures scolaires suffisantes pour répondre aux besoins de la communauté et des conséquences importantes qui en résultent, notamment quant au déplacement de plusieurs dizaines d’élèves vers des établissements scolaires situés dans d’autres municipalités.

«Il nous apparaît impérieux que les directions des écoles primaires de Mont-Saint-Hilaire puissent répondre favorablement aux demandes des familles qui se sont établies dans cette municipalité, afin que leurs enfants puissent fréquenter une école à proximité de leur domicile. Il est inacceptable que l’offre de service et les activités proposées aux élèves soient diminuées en raison de l’absence d’infrastructures adéquates » a déclaré le député de Borduas.

Le député de Borduas est d’avis que la construction d’une nouvelle école primaire est nécessaire et urgente afin de permettre à tous les élèves de ce secteur de disposer de locaux adaptés en lien avec  la matière enseignée, d’avoir accès à des plateaux sportifs disponibles pour favoriser la pratique du sport et l’intégration de saines habitudes de vie et de diminuer la distance de transport entre le domicile des élèves et leur école.


Source: Laurier Le Journal
27 juillet 2014

Photo:
Le député de la circonscription de Borduas, M. Simon Jolin-Barrette.


 

juillet 15, 2014

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, estime que le gouvernement libéral n’explique pas la façon dont il compte atteindre l’équilibre budgétaire.

«Ça va être difficile, un retour à l’équilibre budgétaire en 2015-2016, opine le représentant de la Coalition Avenir Québec. Il y a de trois à quatre milliards de dollars à trouver.»

Il dit que son parti accueille favorablement «le cran d’arrêt des dépenses. Par contre, on est inquiets que les mesures annoncées empêchent les libéraux de respecter leurs engagements».

Le jeune politicien a fait allusion à la déclaration du ministre des Finances, Carlos Leitao, selon laquelle le PLQ s’engage à ne pas hausser le fardeau fiscal des contribuables. «On continue d’augmenter les tarifs d’Hydro-Québec et des garderies, ainsi que, par la bande, les taxes scolaires. Le gouvernement a permis aux commissions scolaires de les augmenter», critique M. Jolin-Barrette, en précisant qu’«environ 60 % du PIB est financé par la consommation des ménages». Exit, selon lui, la stimulation de l’économie: «L’effort financier serait un peu dans les nuages.» Au lieu «de rationaliser les dépenses de tous les ministères, enchaîne le député, on augmente le fardeau fiscal des contribuables».

L’exercice financier prévoit un déficit de 2,35 G$ en 2014-2015, et le retour à l’équilibre budgétaire en 2015-2016. D’autre part, le gouvernement de Philippe Couillard  a mis sur pied la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise, qui doit trouver 650 millions de dollars. Les employés qui bénéficient d’un haut salaire seront touchés. Sont prévus également un gel global des effectifs des secteurs public et parapublic, une diminution de 21 % de l’aide fiscale aux entreprises, de nouvelles mesures de lutte contre l’évasion fiscale, l’augmentation de la taxe sur le tabac de 4 $ par cartouche et la hausse du tarif des centres de la petite enfance et des autres garderies subventionnées, qui passera de 7 $ à 7,30 $ par jour le 1er octobre.

«Il ne faut pas couper systématiquement»

Le député aurait souhaité la suppression de la taxe santé pour ceux qui «gagnent moins de 47 000 $ par année», ce qui permettrait de dégager «100 millions». Ce montant serait remis dans les poches des contribuables, qui pourraient stimuler l’économie.

«Ça dépend», rétorque M. Jolin-Barrette à la réduction prévue de 21 % de l’aide fiscale aux entreprises. «Nous, on voulait des crédits d’impôt, parce que sinon ça désavantage les PME», soutient-il. Il étaye ses dires en soulignant que les multinationales sont arrivées à maturité et n’ont pas besoin d’une telle mesure, alors que les PME continuent d’être le moteur de la création d’emplois. «Il ne faut pas couper systématiquement», a-t-il plaidé.

Les bémols assez importants relevés par le député s’accompagnent toutefois de «bonnes nouvelles» en ce qui a trait au maintien du plan pour les travaux d’infrastructures dans les municipalités. M. Jolin-Barrette cite l’augmentation de 2,9 % de l’enveloppe destinée au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

Sur le plan régional, le député aurait aimé, dit-il, que plus d’argent soit investi dans le transport en commun.

Source: Saïd Mahrady | Journaliste
14 juin 2014

Photo: Martin Grenier
Le député Simon Jolin-Barrette


 

juillet 15, 2014

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a rencontré les 12 maires et mairesses de la circonscription dans les dernières semaines à la suite de son élection le 7 avril dernier. Si ces rencontres ont été «très constructives», le nouveau député n’est pas en mesure de prioriser un dossier.

«C’est difficile de dire "je veux faire avancer ce dossier-là en particulier" parce que toutes les municipalités ont des dossiers différents. Moi ce que je veux, c’est de prioriser chacune des municipalités», explique le député caquiste qui compte dresser une liste des dossiers prioritaires pour chacune des municipalités.

Il s’engage à être «un porteur de leurs dossiers à Québec, à l’Assemblée nationale» et de les acheminer vers les bons programmes de subventions du gouvernement.

Les dossiers de la réfection des infrastructures et du réseau routier sont souvent revenus sur la table.

Le financement étant au cœur de ces dossiers, il a été question lors des rencontres du pacte fiscal entre le gouvernement provincial et les municipalités. L’entente, qui touche notamment le remboursement de la TVQ aux municipalités, doit être renégocié. Entre 2007 et 2013, 3,8 milliards de dollars ont été versés aux municipalités.

Outre les rencontres avec les maires et mairesses, le député de la Coalition avenir Québec a aussi échangé avec des organismes communautaires.

Rentrée parlementaire

M. Jolin-Barrette a fait son entrée au Salon bleu de l’Assemblée nationale mardi dernier. «Je me familiarise avec la joute parlementaire et je crois que je vais apprendre très vite sur ce point», affirme le député caquiste qui déménagera bientôt dans la circonscription.

À l’instar des autres députés, M. Jolin-Barrette fera une première déclaration en chambre le 2 juin pour s’adresser aux citoyens de Borduas.

Les prochaines semaines s’annoncent intensives en raison d’une session parlementaire écourtée par la campagne électorale. Le dépôt du premier budget Couillard le 5 juin enclenchera aussi une série de commissions parlementaires sur les choix financiers.


juillet 14, 2014

À l’instar de nouveaux députés, celui de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a été privé des dossiers de citoyens puisqu’ils ont été détruits par l’équipe de l’ancien député et ministre péquiste, Pierre Duchesne. Une pratique que dénonce M. Jolin-Barrette.

L’ex-attaché politique de M. Duchesne, Loic Hamon, indique toutefois qu’il s’agissait de données confidentielles qui doivent être supprimées selon la pratique.

«En tant qu’avocat, M. Jolin-Barrette devrait savoir qu’on ne peut pas transmettre des dossiers contenant des renseignements nominatifs. […] S’il veut changer cette règle-là, on lui souhaite bonne chance», affirme M. Hamon, soutenant que la suppression de ces dossiers ne s’est pas fait par «gaieté de cœur».

M. Jolin-Barrette reconnait l’existence de cette pratique, mais juge qu’elle pénalise les citoyens et que d’autres options existent.

«Il est possible d’appeler le citoyen pour lui demander son consentement à transférer le dossier vers le nouveau député. J’imagine que peu de citoyens s’y opposeraient», croit M. Jolin-Barrette qui a pris possession, lundi, du local de l’ancien député.

Il s’engage donc, pour les années à venir, à faire signer un formulaire de consentement aux citoyens qui feront une demande ou une plainte afin de transmettre les informations à un éventuel nouveau député et permettre ainsi un suivi du dossier. Une façon de faire utilisée par l’ancien député péquiste, Léo Bureau-Blouin, souligne M. Jolin-Barrette.

Ce dernier demande aux citoyens qui auraient ouvert un dossier auprès de M. Duchesne de le contacter.

Un citoyen faisant une demande ou une plainte auprès d’un député doit généralement délivrer une procuration pour que l’élu puisse faire cheminer le dossier auprès des instances concernées.

Dossiers municipaux conservés

À la demande de M. Duchesne, plusieurs dossiers concernant des Municipalités et des organismes ont tout de même été laissés au nouveau député.

Duchesne et Jolin-Barrette se sont aussi rencontrés la semaine dernière. L’ex-candidat péquiste a dressé au nouveau député la liste des enjeux prioritaires dans Borduas.


juillet 14, 2014

Samedi dernier, 26 avril, plusieurs élus et citoyens ont bravé la pluie et le froid pour assister au dévoilement des nouveaux panneaux didactiques qui jalonnent maintenant les sentiers du Parc de l’érablière patrimoniale de La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire.

En lien avec le jour de la terre, (22 avril) La Maison amérindienne a réalisé ce projet grâce à la collaboration de la Ville de Mont-Saint-Hilaire et du Ministère de la Culture et des Communications. Rappelons qu’au jour de la terre 2008, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada désignait l’érablière de La Maison amérindienne « seul lieu national de référence historique des produits de l’érable pour l’origine de l’acériculture ».

La directrice générale de La Maison amérindienne, Madame Chantal Millette, a expliqué que « les nouveaux panneaux mettent en valeur la personnalité du Parc de l’érablière en donnant des explications sur les érables, le phénomène de la coulée printanière, la composition de la sève, les étapes de transformation, sur la vie d’une érablière d’hier à aujourd’hui ainsi que sur les façons d’entretenir, d’exploiter et de protéger cette dernière. »

Le député de Borduas, Monsieur Simon Jolin-Barrette, dont c’était la première sortie officielle, a pour sa part parlé d’un projet porteur, d’une action concrète pour le développement durable. « Ce projet est important pour conscientiser les gens à la protection de l’environnement et à la valorisation de nos biens. »

Monsieur Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire, a mentionné « La Ville de Mont-Saint-Hilaire est heureuse de participer à la mise en place de ces panneaux didactiques mettant en lumière une part importante de notre patrimoine. » Il a ajouté « Ces panneaux permettront notamment au public, aux jeunes ainsi qu’aux générations à venir, de découvrir, tout au long de ce sentier, les mille et un secrets de l’érable et les charmes d’une forêt ancestrale fréquentée depuis toujours par les Amérindiens. »

Les publics de tous les âges sont invités à faire une promenade dans les sentiers de l’érablière de La Maison amérindienne. Ils découvriront les secrets de l’érable en se laissant séduire par une nature florissante, odorante et paisible. Le Parc de l’érablière est ouvert à l’année et accueille gratuitement tous les visiteurs.

Pour de plus amples informations : 450.464.2500   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source: Laurier Le Journal
6 mai 2014

Photo: Arnaud Hocquinghem
Geneviève Poirier-Ghys, responsable de la conservation du Centre de la nature de Mont-Saint-Hilaire,Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire, Simon Jolin-Barrette, député de Borduas et Chantal Millette, directrice générale de La Maison amérindienne.


 

juillet 14, 2014

À peine entrée dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le nouveau député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a obtenu une responsabilité parlementaire.

Il sera porte-parole en matière d’immigration au sein du cabinet fantôme de la Coalition avenir Québec qui forme la deuxième opposition officielle.

Avant cette nomination, le député caquiste a été assermenté la semaine dernière en présence de son chef, François Legault. M. Jolin-Barrette a prêté serment avec émotions et fierté, un moment qui a même été souligné à l’émission Infoman sur ICI Radio-Canada.

Source: COURTOISIE
Mardi 29 avril 2014 16:05:32 HAE

Photo: COURTOISIE
Le nouveau député de Borduas, Simon Jolin-Barrette